ec-securite-baseline

Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

Diplôme Européen du C.E.R.I.C. - Centre d'Enseignement des Risques dans l'Industrie,
le Commerce et les Collectivités.

Ce que dit Pierre Pont-Cosson

J’affirme que la malveillance est l’une des plaies principales de notre société, et qu’à ce titre, chacune des entreprises, administrations ou domaines privés, est à même d’en être la victime, à plus ou moins proche échéance.

Je pense que le Chef d’entreprise est plutôt Responsable que Coupable… dès lors qu’il y a une prise de conscience de la situation, et qu’il y a réflexion portant sur l’élévation du niveau de sûreté. 

Je dis qu’un dirigeant ne doit pas se demander s’il est vulnérable, mais dans quelles conditions un sinistre peut se produire.

Les conséquences en matière de jurisprudence de l’attentat de KARACHI, dont les conclusions peuvent s’appliquer à des situations aussi éloignées que « l’agression verbale d’une secrétaire ou d’un guichetier »,  ou « la mort d’un collaborateur au cours d’un attentat »,  nécessitent de se poser les bonnes questions. Si vous ne le faites pas avec moi, prenez le temps personnel nécessaire à cette réflexion…

Plus qu’avant,  il est essentiel de faire appel à un expert professionnel indépendant
• Parce que la sûreté ce n’est pas seulement une affaire d’extincteur ou de maître-chien…
• Parce que la législation en matière de sûreté est de plus en plus complexe
• Parce que les technologies évoluent à grands pas (biométrie, réseaux, IP, numérique…)
• Parce qu’un chef d’entreprise ne voit pas tout
• Parce qu’on manque de compétences et de culture sécuritaires en interne
• Parce qu’on ne peut être aussi clairvoyant et impartial qu’avec un œil externe 

J’ai conscience que votre enjeu primordial concerne plus particulièrement la rentabilité
de votre entreprise, mais également que l’absence de prise en considération des risques
est une source de « frein au développement ».

Je vous mets au défi de vous laisser convaincre de la justesse de ces propos.